Édito #39 – Habemus Papam, enfin un pape chrétien!

Quelques jours après Noël, fête majeure, avec Pâques, du christianisme, il nous semble important de dire quelques mots du Pape François qui déplaît tant aux nationaux-catholiques français. Ainsi Chantal Delsol, épouse de Charles Millon, ex-ministre de Chirac devenu soutien de Zemmour, déplore-t-elle la fin de la chrétienté dans un livre récemment paru.

Chrétienté et christianisme ne recouvrent évidemment pas la même chose bien qu’ils puissent se recouper. Mais autant il est difficile sinon impossible d’extirper la chrétienté – le mythe du « blanc manteau d’églises » et de la France, « fille aînée de l’Église » – de la réaction, autant le christianisme, ainsi que le montre le Pape François, élu en mars 2013, conserve une irréductible charge révolutionnaire. Avec ce pape, le christianisme ne plie pas devant la réaction parfois fascisante « chrétienne ».

La tradition catholique d’extrême-droite est depuis au moins un siècle pour l’Eglise et contre le Christ. Zemmour l’a d’ailleurs redit sur France Inter, il y a quelques années[1]. C’est cette tradition qui, dans une tribune au Figaro, tente de déclarer nul et non avenu le travail de la CIASE sur la pédocriminalité dans l’Église[2]. Charles Maurras, chef de l’Action française, n’avait que faire du Christ et des Évangiles, de la même manière que les nazis souhaitaient, en vain, dépauliniser le christianisme avec les Deutsche Christen.[3]

Le Pape François, réputé pour sa solidité doctrinale[4], remet donc au goût du jour la parole évangélique contre la chrétienté et l’église bureaucratique dont il est néanmoins le chef. Ses critiques envers la Curie romaine et sa corruption évoquent ce que disait Mao Zedong pour justifier la Révolution culturelle[5]. La bourgeoisie est dans le Parti communiste ce que les marchands du Temple sont dans l’Église.

Le Pape défend une église des pauvres[6] dans une fidélité irréprochable au Nouveau testament qui évoque aussi celle du magnifique film de Pasolini, L’Évangile selon Saint-Matthieu[7]. Une Église qui porte le message du Christ, incompatible avec la bigoterie identitaire.

Le Pape est argentin, de provenance italienne certes, mais d’Amérique latine, terre de la Théologie de la Libération. Ce catholicisme le plus fidèle à l’invitation du Christ à être le sel de la terre refuse par conséquent l’injustice, l’inégalité, le mépris des pauvres et des civilisations indigènes ou l’indifférence aux migrants. N’éludons cependant pas que le Pape a été accusé peu après son élection de compromissions avec la junte fasciste argentine de Videla. Il a néanmoins rapidement été lavé de tout soupçon par plusieurs opposants à la dictature comme par exemple Gonzalo Mosca[8] et par la crédibilité plus que douteuse de certains de ses accusateurs[9].

À l’origine jésuite, François s’est de fait rapproché au cours de son pontificat de la Théologie de la Libération. Celle-ci a été accusée à plusieurs reprises, notamment par le Pape Jean-Paul II, d’introduire une dimension marxiste au sein du christianisme. Cette accusation a toujours été réfutée par les représentants de la Théologie de la Libération. Ceux-ci ont invariablement rappelé que le partage, la mise en commun des biens dont parlent par exemple les Actes des apôtres, s’inscrivent dans le dogme chrétien et catholique.

Bien que d’origine italienne, le Pape fait donc un pas de côté assez conséquent par rapport à la blanchité qui a dominé les instances dirigeantes de l’Eglise catholique. Ceci est insupportable à la chrétienté qui appelle les Chrétiens arabes ou arméniens des « Chrétiens d’Orient » comme si cela était une incongruité alors que le christianisme, comme le judaïsme et l’islam sont des religions nées aux Proche et Moyen Orient ! Les tensions dans le catholicisme officiel sont palpables comme le montre un entretien sur Radio Notre Dame avec un historien catholique[10].

Le Pape, pourtant, ne fait que s’inscrire dans l’universalisme paulinien qui n’a rien à voir, évidemment, avec « l’universel républicain ». Pour l’apôtre Paul, l’humanité est constituée de gens aux coutumes, aux langues et aux cultures diverses qui sont néanmoins d’égale dignité. La simple fidélité du Pape au message du Christ et de ses apôtres est intolérable pour qui défend l’Église contre le Christ comme d’autres la bureaucratie contre la construction du socialisme. En effet, les Évangiles, les Épîtres mais aussi Saint-Augustin (« Aime et fais ce que tu veux ») rappellent que toutes les vies comptent, celles des Noirs américains, celles des migrants, celles des Palestiniens, ou des chiites en Irak aussi[11].

L’humanité est comptable de l’humanité. Un catholique qui ferme les yeux sur les migrants qui, comme à Calais un mois jour pour jour avant Noël, sont morts noyés n’est pas à la hauteur de sa foi. Pour le Pape aussi, il y a un seul monde et tout homme, toute femme, est valeureux et digne d’amour.

Le Pape défend les migrants. C’est même un de ses combats majeurs. Il a de nouveau abordé ce sujet dans sa bénédiction Urbi et Orbi du 25 décembre 2021[12]. François défend celles et ceux que la loi d’airain de l’impérialisme occidental opprime, dénonçant ainsi l’Occident comme civilisation « de torture et d’esclavage »[13] et le nouveau colonialisme que représente la mondialisation contre les peuples indigènes[14].

S’agissant du Covid, il a aussi tenté de contrer la politique désastreuse de Bolsonaro en mobilisant les évêques du Brésil contre la pandémie[15].

On le voit, ce Pape, qu’on soit ou non croyant, qu’on soit catholique ou pas, est une bonne nouvelle. En cela, nous pouvons dire que nous avons un pape, habemus Papam !, qui défend une ligne chrétienne authentique et restitue la portée émancipatrice du christianisme des origines. Qu’il s’inscrive ainsi dans les pas d’autres chrétiens révolutionnaires de Thomas Müntzer à Desmond Tutu, qui vient de nous quitter, en passant par Martin Luther King et Oscar Romero est un point d’appui non négligeable pour la dignité, l’égalité et la justice à l’échelle du monde.

 

 

[1] https://www.youtube.com/watch?v=_-5XmCi8CJg

[2] https://www.lefigaro.fr/actualite-france/abus-sexuels-dans-l-eglise-un-rapport-d-intellectuels-catholiques-pointe-les-failles-et-les-biais-de-la-commission-sauve-20211127

[3]https://books.google.fr/books?id=MvoyEAAAQBAJ&pg=PT110&lpg=PT110&dq=chapoutot+deutsche+christen&source=bl&ots=UlXLnnF_Wl&sig=ACfU3U3whzAXNGXFxs_Mm8L3uQG5dCYXRQ&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjqzvmetYH1AhXozoUKHTBhC9wQ6AF6BAgREAM#v=onepage&q=chapoutot%20deutsche%20christen&f=false

[4] https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_(pape)#%C3%89v%C3%AAque_et_cardinal

[5] https://www.lemonde.fr/international/article/2021/04/29/tour-de-vis-contre-la-corruption-au-vatican_6078539_3210.html

[6] https://www.lemonde.fr/europe/article/2013/03/16/pape-francois-je-veux-une-eglise-pauvre-pour-les-pauvres_1849485_3214.html

[7] https://www.youtube.com/watch?v=L-nY29bW2LA

[8] http://www.terredamerica.com/2013/03/25/breve-storia-di-gonzalo-mosca-un-uruguayano-salvato-da-bergoglio/

[9] https://www.cath.ch/newsf/le-principal-accusateur-du-pape-francois-travaillait-pour-la-dictature-argentine/

[10] https://radionotredame.net/2019/vie-de-leglise/pape-francois/jean-baptiste-noe-historien-le-pape-francois-ne-pense-pas-la-reception-des-migrants-en-europe-232412/?gclid=Cj0KCQiAwqCOBhCdARIsAEPyW9kK-hwNCFJuq6zysHx8O-Z5B_UNOuw2txSKxnF3fd3LBIbbk1EZOk0aAgpXEALw_wcB#).

[11] https://www.lemonde.fr/international/article/2021/03/06/en-irak-le-pape-francois-et-l-ayatollah-sistani-plaident-pour-la-paix-et-l-egalite-pour-les-irakiens-de-toutes-croyances_6072212_3210.html

[12] https://www.youtube.com/watch?v=NAMt8BClJbQ

[13] https://www.lemonde.fr/international/article/2021/12/03/le-pape-francois-denonce-l-histoire-d-un-esclavage-universel-dans-le-parcours-des-migrants_6104648_3210.html

[14] https://doc-catho.la-croix.com/Urbi-et-Orbi/Documentation-catholique/Peuples-autochtones-Face-nouveau-colonialisme-defi-consiste-alternatives-solidaires-souligne-pape-Francois-2021-02-15-1201140804

[15] https://doc-catho.la-croix.com/Si-nous-sommes-unis-possible-surmonter-pandemie-declare-pape-Francois-eveques-Bresil-2021-04-21-1201151988

Inscrivez-vous à la newsletter !

Ne ratez aucune de nos publications !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! En savoir plus dans notre politique de confidentialité

Laisser Un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.