Édito #54 – Plus que jamais contre la guerre. Plus que jamais pour la paix révolutionnaire.

Par cet édito, nous souhaitons soutenir cet appel international : « Un appel à la paix à tous ceux qui se soucient de l’avenir de l’humanité et de la planète » : https://www.change.org/p/to-all-who-care-about-humanity-s-and-the-planet-s-future[1]

Ce que nous avons à ajouter :

Rien ne peut faire oublier combien Poutine est détestable dans sa mélancolie tsariste. Pour autant, les va-t-en-guerre qui fantasment sur un conflit dirigé par les épigones contemporains d’Yves Montand et d’André Glucksmann contre une Russie vue comme la continuité de l’URSS font frémir.

Nous sommes, pour notre part, contre la guerre. Tout simplement. Être contre la guerre doit s’assumer jusqu’au bout. Dénoncer le Traité de Versailles comme une injustice légitimait-il la guerre nazie ? Non. De la même manière, dénoncer la politique occidentale face à la Russie et à la Chine (la vraie cible des Etats-Unis) ne justifie pas la violation de la souveraineté nationale ukrainienne par la Russie.

Il nous faut néanmoins chercher la vérité et la dire.

Dire que les Ukrainiens sont des nazis est une généralisation abusive et offensante (bien que Babi Yar ait été possible du fait du rôle de supplétifs Ukrainiens qui n’ont jamais vraiment été désavoués) mais faire silence sur le rôle de l’URSS dans la victoire sur le nazisme constitue une honte absolue et révisionniste. Vingt six millions de soviétiques (civils et militaires) sont morts dans la guerre antinazie. S’il y a eu parmi les combattants des partisans ukrainiens, Fedorov par ex., ceux-ci étaient… prosoviétiques. Les ultra nationalistes ukrainiens de la guerre collaboraient avec l’Allemagne comme les ultranationalistes ukrainiens d’aujourd’hui sont les instruments objectifs de l’Otan.

Parallèlement, si dire qu’une certaine extrême-droite est effectivement pro-russe, une autre c’est un fait est pour l’Ukraine. Cet argument ne vaut donc rien. Et si les annexions de territoire en Ukraine bafouent effectivement le droit international, indépendamment même de la volonté des populations, l’OTAN peut-elle dénoncer chez les Russes ce qu’elle a fait en Serbie avec Kouchner comme proconsul du Kosovo  ou ce qu’elle accepte depuis si longtemps en Palestine occupée ?

Lénine distinguait les guerres justes des guerres injustes et sans hésitation ces dernières sont de loin les plus nombreuses. En 1914, comme Jaurès l’a fait, il fallait travailler contre son propre impérialisme. Cet impératif stratégique est toujours d’actualité ! Le pays dirigé par Zelensky est indiscutablement l’agressé mais soutenir l’armement de l’Ukraine est une position belliciste qui engage une partie des gauches radicales aux côtés de l’OTAN, représentant du bloc occidental, belligérant direct et omniprésent qui n’a respecté aucun de ses engagements par rapport à la Russie post-soviétique (neutralité des pays frontaliers de la Russie, etc.).

Il importe donc de tenir les deux bouts : non seulement condamner l’agression russe mais aussi ne pas s’aligner sur le président ukrainien. Il faut au contraire activer toutes les ressources des sociétés civiles et des diplomaties pour mettre fin à l’engrenage. Dans la situation présente, l’espoir ne peut résider que dans le refus de la guerre par les peuples des pays belligérants. Les sociétés civiles européennes, et la française pour ce qui nous concerne, doivent s’opposer à la guerre qui mène directement à une victoire de l’impérialisme, voire à la destruction du monde. Ce remarquable communiqué de la CGT l’explique bien :

https://www.cgt.fr/comm-de-presse/appel-du-comite-confederal-national-de-la-cgt

Quant aux manifestations russes contre la guerre et la conscription, elles méritent tout notre soutien et notre pleine solidarité. Plus que jamais, il nous faut nous opposer à la guerre et à ses conséquences si tragiques pour les populations d’Ukraine et de la région. Plus que jamais il nous faut chérir la paix révolutionnaire.

[1] Traduit en français ici : https://discuter.rezo.net/t/appels-a-la-paix-avec-une-petition-semaine-dactions/34649

 

Inscrivez-vous à la newsletter !

Ne ratez aucune de nos publications !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! En savoir plus dans notre politique de confidentialité

Laisser Un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *